Les News Du Vin

Edition du 25/01/2022
 

Duclot

Réputation

PETRUS


Pour comprendre Petrus, rien ne vaut ce qu’en dit Jean-Claude Berrouet (à la retraite, c’est son fils Olivier, aujourd’hui, qui est aux commandes) : “Lorsque l’on parle d’un vin, il faut d’abord présenter le sol, c’est lui qui lui donne son originalité, sa typicité et, à Petrus, l’originalité est particulièrement importante puisque l’on sort des sentiers battus bordelais. Ici, ce qui prime, c’est la rencontre de 2 argiles, une argile ancienne, bleue, arrivée dans la seconde moitié de l’ère tertiaire. Au Quaternaire, il y a eu des recouvrements graveleux, mais, à Petrus, ce sont des argiles noires gonflantes qui donnent la spécificité… Petrus (11,5 ha) est situé sur un plateau et plus précisément sur un mamelon argileux qui culmine à 42 m d’altitude, ce qui permet aux eaux de ruissellement de surface de ne pas stagner et d’aller vers le bas. Ainsi, il n’y a jamais d’excès d’eau mais l’une des vertus de l’argile est ce pouvoir de rétention d’eau, elle se comporte comme une belle éponge, et restitue l’eau lentement à la plante en période de sécheresse. Petrus, c’est aussi l’expression d’un cépage, le Merlot, qui s’épanouit pleinement sur ces argiles. C’est un vignoble très ancien. J’y suis arrivé en 1964 et j’ai connu une parcelle postphylloxérique qui avait été plantée en 1885. Il y a encore des parcelles plantées en 1957, mais la moyenne d’âge des vignes est de 35 ans. À partir de 1985, nous avons fait un gros effort de sélection massale en collaboration avec l’Inra et la chambre d’agriculture. Pour les replantations, nous avons réintroduit les vieux pieds de vigne sélectionnés et passés en Tests Elisa pour vérifier leur état sanitaire. Ainsi, nous avons reproduit les vieilles sélections qui avaient été choisies par nos anciens, auxquelles nous avons ajouté de nouveaux clones, de telle sorte qu’on laissera aux successeurs la population ancienne et la population moderne. La culture de la vigne est très traditionnelle à Petrus : on laboure 2 fois par an, on chausse et déchausse. Les rendements varient de 25 à 39 hl/ha mais la moyenne se situe plutôt vers 35 hl/ha. Les vendanges sont manuelles, effectuées en cagettes avec un tri sévère effectué sur 2 tables de tri. La vinification est très traditionnelle avec des fermentations en cuves béton. Nous privilégions des extractions très mesurées, ainsi les cuvaisons ne sont pas très longues car nous souhaitons rester sur le fruit et des tanins soyeux. S’ensuit l’élevage durant 18 à 20 mois en fûts de chêne avec une proportion de bois neuf qui varie selon les millésimes (un peu plus de 50 %). Nous évitons le surboisage, toujours dans un souci permanent de préserver la spécificité du vin. Le vignoble est protégé en lutte raisonnée. Nous pratiquons depuis 1991 l’étude de la maturité phénolique en parallèle avec la maturité physiologique. Avec l’indice de maturité et la dégustation des baies, parcelle par parcelle, nous déterminons une date de vendange la plus précise possible, ce qui est un facteur primordial pour obtenir la meilleure qualité d’un vin. La force du terroir se retrouve aussi dans le potentiel d’évolution. Celui de Petrus est très important et tout le monde se souvient encore des fabuleux 1953, 1955, 1959, 1961 ou de l’exceptionnel 1947…” Ce Pomerol 2013 prouve que, dans ce millésime très délicat, un cru comme Petrus sort du lot, avec un très beau vin, toujours distingué, d’une trame délicate, de bouche où les fruits noirs se mêlent à des connotations subtiles où l’on retrouve le musc, l’humus, le poivre rose... Le 2012 est tout simplement formidable, d’une extrême finesse, déjà avec ces nuances truffées, au nez comme en bouche, un vrai vin de “velours”, certainement l’un des plus grands et séduisants vins de ce millésime, tous Bordeaux confondus. Superbe 2007, parfait aujourd’hui, de robe brillante, très complet, avec une belle matière présente et savoureuse, aux senteurs de petits fruits noirs (cassis, prune), de cuir et de violette, qui poursuit son évolution. Le 2006, succulent, avec ce nez légèrement épicé, a des tanins bien présents qui commencent à peine à se fondre, aux nuances de myrtille et de truffe. Grandissime 2005, puissant, très complexe, d’une très grande structure, aux arômes persistants et subtils de petits fruits rouges mûrs à noyau, de truffe, de cuir, avec des tanins soyeux mais intenses, tout en distinction, de grande évolution. Le 2004 est splendide, dans la grande tradition bordelaise, charnu, un vin riche en bouquet comme en matière, aux notes de cuir et de cassis confit, d’une grande harmonie, à savourer aujourd’hui avec des poules faisanes rôties, polenta aux truffes ou un rôti de veau farci aux truffes. À ses côtés, ce 2003, un vin dense, tout en harmonie, riche au nez, avec ces notes de mûre et d’humus, et des senteurs de cuir et de pruneau en bouche, aux tanins savoureux. Duclot est la référence incontournable du négoce de grands vins depuis sa création à Bordeaux en 1886. Pour le négociant, l’enjeu de ce déménagement est d’affirmer toujours plus son ancrage sur la fameuse “place” de Bordeaux, tout en marquant nettement son esprit d’ouverture face aux opportunités des différents marchés, sous la houlette de sa directrice générale Ariane Khaida. Quant au stock - plusieurs millions de bouteilles - il reste en lieu sûr dans les chais de Duclot, une plateforme logistique de 20 000 m2 située à Martignas, aux portes de Bordeaux. Ariane Khaïda dirige Duclot depuis quatre ans. “Notre site internet Chateauprimeur est le seul site internet au monde dédié à la vente de vins en primeurs, faisant bénéficier nos clients de cet accès direct aux allocations des châteaux. Concernant Chateaunet, nos magasins se sont offert un lifting pour mieux répondre aux attentes des clients en proposant une immersion totale dans l’univers des vins, Champagnes et spiritueux.”

   

Duclot

Jean-François et Jean Moueix
Duclot - 3, place Rohan
33082 Bordeaux Cedex






> Le palmares des vins


> Nos coups de cœur de la semaine

Cave REAL


Le vignoble s’étend sur 5 ha de vignes Gamay, principalement, mais également de Viognier et de Syrah. La propriété pratique une culture raisonnée, dans un souci de respect du terroir et des traditions qui y sont rattachées. Les vendanges sont manuelles. Pour le reste et sur les 3/4 du domaine, pas d'herbicides, pas d'insecticides, pas d'anti pourriture. Travail du sol mécanique et beaucoup d'amour et de patience pour la vigne. On se fait toujours plaisir avec ce Côtes du Forez Gamay rouge Aquarelle 2020, de couleur soutenue, aux tanins mûrs, aux arômes de framboise, de pivoine et d’épices, tout en nuances, de bonne bouche. Le Côtes du Forez Gamay rouge Caieu 2018, de robe grenat, au nez dominé par les petits fruits rouges (cassis, framboise), aux tanins très équilibrés, finement épicé comme cet autre Côtes du Forez Gamay rouge Les Perrières 2019, au nez de fruits surmûris (framboise, cassis) et d’humus, à la robe cerise. Joli IGP Urfé Viognier blanc La Mircadel 2019, où s’entremêlent des notes d’amande, de fruits mûrs et de bruyère, suave, tout en structure et parfums, bien fondu au palais.

Stéphane Réal
Fontvial - 534, chemin des Pics
42560 Boisset Saint Priest
Téléphone :06 67 48 04 63
Email : cavereal@sfr.fr
Site personnel : www.cavereal.fr

Michel MORILLEAU


Au sommet, et de loin. La famille est depuis 1740 dans ce vignoble de 17 ha. Selon Michel Morilleau, “les vendanges 2020 se sont déroulées sous les meilleurs hospices, offrant une qualité et une quantité parfaites. Les Muscadets et les Gros Plants ont une belle structure, sont équilibrés et je les placerais dans la lignée des 1990 et 2000. Des vins prometteurs. Je commercialise actuellement le Gros Plant 2018 embouteillé en Octobre 2020 et le Muscadet 2014 qui a été mis en bouteilles en Octobre 2018. Cette année, j'ai recommencé à mettre du Muscadet en barriques.” C’est un réel plaisir de trinquer avec Michel Morilleau, chaleureux et passionné, qui s’attache à élever de grands vins, dont ce splendide Muscadet 2019, ample et très floral, avec une pointe de poivre caractéristique en finale, bien équilibré en bouche, avec des notes fruitées_definition.html" class="lexique" target="_blank">fruitées persistantes, très charmeur. Si il vous en reste, remarquable Muscadet Olympus 2014, qui développe également des notes minérales, aux senteurs d'agrumes, séduisant par sa structure distinguée en finale, un grand vin ! Goûtez le Gros Plant 2018, tout en rondeur, fruité, magnifique sur les huîtres, poissons grillés, voir sur du fromage de chèvre sec. Nous avons aussi beaucoup aimé le Val de Loire Chardonnay 2018, ample et parfumé, de bouche fruitée, légère et ronde à la fois, un vin généreux, parfait pour toutes les entrées et en particulier les viandes blanches. Son Chardonnay Exception 2014, est vraiment superbe, étonnant de fraîcheur, où dominent les agrumes macérés et les petits fruits secs, tout en persistance aromatique, de robe dorée, harmonieux, complexe, d’une très jolie finale. Ce Chardonnay Exception Val de Loire est conseillé par Michel Morilleau “sur des plats cuisinés avec une sauce riche et onctueuse, escalope de veau, poulet à la crème et aux morilles, fromages Comté affiné, il est typé comme on les aime, à dominante de fruits secs (abricot) et de citronnelle, un vin élégant, d’une belle persistance.”


Prieuré royal Saint-Laurent - 8, Saint-Laurent
44650 Legé
Téléphone :02 40 26 60 95
Email : m.morilleau@yahoo.fr

Château La CROIX MEUNIER


Cette propriété familiale, exploitée par la Scea Meunier et Fils depuis 1988, appartient aujourd’hui au Gfa Meunier. C’est la 5e génération qui dirige le domaine. Les premières parcelles de ce petit vignoble ont été acquises vers 1840, et sont situées sur des sables anciens à l’ouest du village de Saint-Émilion, à proximité du Château Figeac et du Château Cheval Blanc. Les vendanges se font manuellement, les raisins sont transportés au cuvier dans des bastes, puis égrappés, triés et foulés pour être ensuite acheminés dans des petites cuves pour la fermentation. Voilà un excellent Château La Croix Meunier Saint-Émilion cuvée Georges Meunier 2018, de belle robe soutenue, aux connotations caractéristiques de fruits frais et de sous-bois, d’une belle complexité, aux tanins gras et harmonieux, des notes fondues en finale. Le Saint-Émilion GC cuvée R de Famille 2016, charpenté, corsé, de belle robe soutenue, c’est un vin ample et distingué en bouche, au nez puissant de groseille mûre, aux tanins veloutés, de très bonne évolution. Et ce Saint-Émilion GC cuvée R de Famille 2018, aux notes de cassis mûr et d’épices, puissant et harmonieux.

Sandrine et Camille Meunier
N° 7 Montlabert
33330 Saint-Émilion
Téléphone :06 88 15 26 19
Email : sand.pierre.meunier@orange.fr

DOMAINE CRET DES GARANCHES


Au sud du Mont Brouilly, Sylvie Dufaitre-Genin, viticultrice, produit du Brouilly et Côte-de-Brouilly et cultive avec conviction ses 11,65 ha de vignes, cépage Gamay noir à jus blanc. Elle élève patiemment son vin pour obtenir des millésimes dignes de ses aïeuls vignerons, présents à Odenas depuis 1752. Le vin prend alors sa robe rubis et ses arômes de fruits rouges et de fleurs dans la cave. L’attention permanente et la passion de Sylvie Dufaitre-Genin font le reste. “Depuis plusieurs années, précise-t-elle, le Crêt des Garanches s’est engagé dans une démarche respectueuse de la nature en supprimant l’utilisation des insecticides sur son exploitation. Afin de garantir le bon développement des vignes de Gamay noir à jus blanc qui produisent le vin du domaine, c’est la régulation naturelle de la faune et la flore locale qui remplit son œuvre. Tous les ans, les vignes, d'une moyenne de 40 ans d’âge, sont vendangées à la main. Ensuite ces raisins sont vinifiés selon la méthode traditionnelle beaujolaise, ce qui confère au Brouilly et Côte-de-Brouilly leurs caractères si particuliers.” Une référence, avec ce Côte-de-Brouilly 2017, médailles d’Or Gamay du Monde et à Mâcon, avec ces senteurs intenses où dominent les petits fruits rouges bien mûrs (groseille, mûre), ferme et parfumé en bouche, aux tanins équilibrés, un vin qui mêle structure et distinction, d’excellente évolution. Le Brouilly cuvée Spéciale 2017, avec ce nez de fruits surmûris et d’humus, aux nuances de framboise et de poivre, est de bouche dense et persistante, une réussite. Quant au Brouilly 2017, mono cépage Gamay noir à jus blanc, vignes de 40 ans en moyenne, il est particulièrement savoureux et finement bouqueté, à la robe rubis intense, au nez de fruits rouges mûrs (cassis, griotte), aux tanins ronds, un vin à la fois puissant et souple, et le 2018, dans la lignée, arrive sur le marché.


495, route du Pavillon de Garanches
69460 Odenas
Téléphone :06 80 00 69 18
Email : sylvie.dufaitre-genin@wanadoo.fr
Site : cretdesgaranches
Site personnel : www.cretdesgaranches.fr


> Nos dégustations de la semaine

Domaine du GRAND ORMEAU


Domaine GAGET


Un domaine familial aujourd'hui géré par Mikaël Gaget. Il s'étend sur la Côte du Py, réputée en raison de la nature du sol qui lui confère sa spécificité.
Comme d?habitude, de très jolies bouteilles, et nous avons sélectionné ce Morgon Côte du Py 2018, vignes de 60 ans en moyenne, c?est un vin remarquable, aux arômes de fruits macérés et d?épices, de bouche à la fois puissante et ronde. Beau Morgon Côte de Py cuvée Joseph 2019, vignes de 70 ans en moyenne, de couleur intense, il est bien fruité (griotte, mûre), et finement épicé, corsé, aux tanins harmonieux et bien équilibrés.
Quant au Brouilly rouge Au Plateau 2020, cépage Gamay, dont les parcelles sont situées sur le Plateau des Bruyères, un haut replat coiffé d?alluvions anciens souvent caillouteux. C?est le portrait de l?arrière grand-père tiré d?une photo célèbre dans le Beaujolais qui trône fièrement sur les étiquettes de cette cuvée.
Le Morgon Grands Cras 2019, provenant de vieilles vignes de 50 ans en moyenne, de couleur soutenue, a des tanins mûrs, c?est un beau vin aux arômes de framboise, de pivoine et d?épices, tout en nuances, de bonne bouche.
?Les ?Grands Cras? sont les contreforts sud et sud-est de la Côte du Py. Son élégance à la matière détendue et naturelle lui confère la dénomination "vin de soif" pour le plaisir simple de boire un verre de vin. C'est le ?troublion? du Domaine. Issue d'une parcelle de 1ha achetée par Mikaël lors de son installation en 1999, le climat Grands Cras est l'un des 6 terroirs du cru Morgon. Son sol, sable granitique, donne un vin avec une faible acidité qui le rend rond et gourmand dès son plus jeune âge.?
On retrouve le Beaujolais-Villages Vinum Memoria 2020, vignes de 60 ans en moyenne, un vin classique et racé comme nous les aimons, chaleureux, à la robe rubis intense, avec ce nez de mûre et de griotte, parfait sur un saucisson brioché. Le Beaujolais Les Galets 2020, issu de vignes de 40 ans en moyenne, de belle couleur, ampleé, corsé, aux tanins enrobés, un vin harmonieux, complet, dominé par le cassis.

Mikaël Gaget
La Côte du Py
69910 Villié-Morgon
Tél. : 04 74 04 20 75 et 06 08 35 17 74
Email : domainegaget@orange.fr
www.domaine-gaget.fr
 


Château ORISSE du CASSE


La famille Dubois est entrée en viticulture en 1885. Un siècle plus tard, Richard, fils de Jean et Simone Dubois, reprend l'exploitation familiale avec son épouse Danielle. Tous deux sont œnologues. En 1985, l'exploitation grâce à l'amour qui a été porté par les parents de Richard, est en excellent état et présente une belle infrastructure.
Dès ce moment là, une philosophie, un plan, sont établis : contrôle rigoureux des rendements (avec une mise au régime stricte des vignes), contrôle de l'état qualitatif du vignoble, vendange et vinification parcelle par parcelle, cépage par cépage, terroir par terroir, et retour à un élevage raisonnable en fûts.
Pour Danielle Dubois, ?les vins à la vente sont : Saint-Émilion 2015 puis 2016. Château Orisse du Casse 2014. Et Le Côtes de Castillon Athémis toujours le 2008. Arthémis 2008 est un cru en Côtes de Castillon que je produis seulement certaines années et en quantité très limitée. Le 2008 est une année très riche, j?avais de très beaux raisins, le vin a une belle couleur pourpre, puissants arômes de fruits rouges et d?humus, un vin structuré, les tanins sont bien présents et puissants, le bouquet est très fin, grande élégance, beau potentiel de garde, finale d?une grande finesse en bouche.
P du Roy, j?ai toujours pour les amateurs quelques vieux millésimes de ce Grand Cru de Saint-Emilion 1998, 1999 et 2002. Des vins à la jolie couleur cuivrée, aux arômes fondus et veloutés, beaucoup de soyeux et de complexité.
Je suis seule sur le domaine, ce qui n?est pas simple. Je suis les Grands Crus avec les primeurs. Mon fils Arthur vient travailler avec moi, je souhaiterais lui céder le domaine. Il a fait des études d?ingénieur et de viticulture.?
On ne peut qu?apprécier son Saint-Émilion GC 2016, il est tout en persistance d?arômes, un vin très intense, tout en bouche, bien épicé comme il le faut, avec des notes de groseille et de cuir, et des tanins très équilibrés, prometteur. Superbe 2015, coloré et charpenté, de bouche puissante, avec des tanins équilibrés, gras et persistant, où dominent les fruits cuits et le poivre. Le 2014, parfumé, aux notes typiques de mûre, de belle structure, aux tanins soyeux mais bien présents, un vin généreux et souple. Le 2012, se goûte particulièrement bien, corsé, de bouche dense, un vin qui séduit par son intensité, avec ce nez marqué par les fruits noirs et le poivre, des tanins fins et structurés, de très bonne garde, à savouer sur un bœuf bourguignon ou des bouchées aux cèpes. Le 2011, de belle couleur, charnu, avec des arômes intenses (truffe, cassis, sous-bois) et persistants, poursuit son évolution.
Il y a aussi la très belle cuvée Arthémis 2008, franchement remarquable en ce moment, tout en arômes, au nez de cerise confite et d?humus, riche, corsé, avec, au palais, des connotations de fraise des bois, veloutée, très harmonieux.

Danielle Dubois
248, lieu-dit Lartigue
33330 Saint-Sulpice-de-Faleyrens
Tél. : 06 82 17 37 48
Email : dubricru@terroirsenliberte.com
www.terroirsenliberte.com
 



> Les précédentes éditions

Edition du 18/01/2022
Edition du 11/01/2022
Edition du 04/01/2022
Edition du 28/12/2021
Edition du 21/12/2021
Edition du 14/12/2021
Edition du 07/12/2021
Edition du 30/11/2021
Edition du 23/11/2021
Edition du 16/11/2021
Edition du 09/11/2021
Edition du 02/11/2021
Edition du 26/10/2021
Edition du 19/10/2021
Edition du 12/10/2021
Edition du 05/10/2021
Edition du 28/09/2021
Edition du 21/09/2021
Edition du 14/09/2021
Edition du 07/09/2021
Edition du 31/08/2021
Edition du 24/08/2021
Edition du 17/08/2021
Edition du 10/08/2021
Edition du 03/08/2021
Edition du 27/07/2021
Edition du 20/07/2021
Edition du 13/07/2021
Edition du 06/07/2021
Edition du 29/06/2021
Edition du 22/06/2021
Edition du 15/06/2021
Edition du 08/06/2021
Edition du 01/06/2021
Edition du 25/05/2021
Edition du 18/05/2021
Edition du 11/05/2021
Edition du 04/05/2021
Edition du 27/04/2021
Edition du 20/04/2021
Edition du 13/04/2021
Edition du 06/04/2021
Edition du 30/03/2021
Edition du 23/03/2021
Edition du 16/03/2021
Edition du 09/03/2021
Edition du 02/03/2021
Edition du 23/02/2021
Edition du 16/02/2021
Edition du 09/02/2021
Edition du 02/02/2021
Edition du 26/01/2021
Edition du 19/01/2021
Edition du 12/01/2021
Edition du 05/01/2021
Edition du 29/12/2020
Edition du 22/12/2020
Edition du 15/12/2020
Edition du 08/12/2020
Edition du 01/12/2020
Edition du 24/11/2020
Edition du 17/11/2020
Edition du 10/11/2020
Edition du 03/11/2020
Edition du 27/10/2020
Edition du 20/10/2020
Edition du 13/10/2020
Edition du 06/10/2020
Edition du 29/09/2020
Edition du 22/09/2020
Edition du 15/09/2020
Edition du 08/09/2020
Edition du 01/09/2020
Edition du 25/08/2020
Edition du 18/08/2020
Edition du 11/08/2020
Edition du 04/08/2020
Edition du 28/07/2020
Edition du 21/07/2020
Edition du 14/07/2020

 



Domaine Bernard DELAGRANGE et Fils


Francis BLANCHET


MOYAT-JAURY-GUILBAUD


Château de Beaulon


Domaine MAESTRACCI


Château de VALOIS


Château PIGANEAU


Château CHENE-VIEUX


Domaine HEIMBOURGER Père et Fils


Le LOGIS de la BOUCHARDIERE


Château AUX GRAVES DE LA LAURENCE


Château FONBADET


Cave de ROQUEBRUN


Scea Roger PABIOT et ses Fils


Château La HAIE


Frédéric ESMONIN


Domaine COURÈGE-LONGUE


Château ROUMAGNAC La MARÉCHALE


Domaine de la CHAISE


Château ÉTANG des COLOMBES


Domaine de ROSIERS


Château CROQUE MICHOTTE


Domaine de L'OLIVETTE


Château LASCOMBES


Gérard DOREAU


Famille SUMEIRE - Vignerons en Provence


Clos du PÈLERIN


Paul BARA


VAZART-COQUART


Château VALENTIN


Domaine de TORRACCIA



CLOS TRIMOULET


CHAMPAGNE PIERRE MIGNON


HENRY NATTER


DOMAINE CRET DES GARANCHES


DOMAINE FOUGERAY DE BEAUCLAIR


CHATEAU HAUT-SAINT-CLAIR


DOMAINE ALAIN VIGNOT


H. DARTIGALONGUE ET FILS


CHAMPAGNE GOSSET


SCE DU CLOS BELLEFOND



 

 

© SARL MALTA. Reproduction interdite - Mentions légales